vendredi 23 mai 2014

Les pionniers du bout du monde de Tamara McKinley - Editions L'ARCHIPEL

Editions l'Archipel (mai 2013)
400 pages
22€
 
Présentation de l'éditeur:
Lorsque George Collinson rencontre Eloïse dans la demeure du gouverneur à Sydney, c'est le coup de foudre. Mais Eloïse est mariée à Edouard Cadwallader, l'ennemi de George, un homme capable d'une grande violence, qui ne laissera ni Eloïse ni leur fils le quitter vivant.
Tandis que George et Eloïse luttent pour garder leur amour intact, d'autres batailles font rage. Les pionniers se battent contre les aborigènes pour sauvegarder leurs terres et assurer l'essor de leurs domaines.
Débarque alors le rebelle irlandais Niall Logan, arrivé enchaîné dans la colonie, qui rêve du bateau qui le ramènera chez lui. Malgré le risque de pendaison pour insurrection, il saisit sa chance de se révolter.
Bien que leurs maris respectifs soient amis, Nell Penhalligan et Alice Quince ressentent une violente inimitée l'une pour l'autre dès leur première rencontre. Mais, lorsque la tragédie menace, les deux femmes se serrent les coudes...
Pourquoi ce livre? - J'ai lu, il y a plus d'un an, La dernière valse de Mathilda du même auteur, et j'avais vraiment adoré ce roman. J'ai depuis tous ces autres titres dans ma PAL mais je n'ai pas encore pris le temps de les lire. Alors quand j'ai vu que ce roman était proposé lors de la Masse critique de Babelio, je n'ai pas hésité! Cependant, je regrette qu'il n'ait été noté nulle part qu'il s'agissait d'un tome 2, la suite du roman La terre du Bout du monde (ce n'est écrit dans aucune présentation d'éditeur que cela soit sur les sites internet ou sur le livre lui-même). D'autant plus que j'avais le tome 1 dans ma PAL mais que j'ai appris ce détail quand j'avais déjà bien avancé dans ce tome-ci. Cela a sûrement joué dans mon appréciation de ce roman et je trouve cela très dommage.
Des romans 100% australiens - L'auteur est originaire d'Australie, et les romans qu'elle propose se déroulent tous dans l'ambiance de ce pays aussi beau que dangereux. Je m'attendais à retrouver toutes les descriptions des paysages du Bush et des fermes que j'avais pu découvrir dans la dernière valse de Mathilda, mais j'ai été assez déçue de n'avoir pas retrouvé cette ambiance. Ce roman-ci alterne différents personnages, trop à mon goût, et j'ai eu du mal à m'y retrouver entre les différents noms.
Une Histoire, des histoires - Je ressors mitigée de cette lecture, et même si j'ai bien apprécié le final j'ai eu des difficultés à m'attacher aux personnages et à être emportée par leurs histoires. On suit plusieurs histoires en parallèle: celles d'arborigène, celle d'un prisonnier, celles de familles plus riches et celle de fermiers qui tentent de faire tourner leur exploitation. De toutes ces histoires, celle que j'ai préféré mais qui a été la moins " présente" est celle de ces fermiers car j'y ai retrouvé l'authenticité que j'aime dans les romans sur l'Australie. Malheureusement, il y a peu de passages qui leur sont consacrés et c'est regrettable (pour moi). La majorité du roman a été consacrée à l'histoire d'Edward Cadwallader et son épouse Eloise, et parallèlement à la famille Collinson, car on va le découvrir au fil de la lecture, que tous les destins de ces personnages sont liés. Si je n'ai pas été transportée par les histoires personnelles, j'ai apprécié d'en apprendre davantage sur l'Histoire de l'Australie, la façon dont les terres ont été exploitées, grâce aux prisonniers britanniques qui y étaient envoyés pour défricher les terres et aider les agriculteurs.
Des personnalités  féminines intéressantes - On partage la vie d'une dizaine de personnages différents mais je me suis particulièrement attachée à Nell et Alice, les femmes des fermiers, qui vont faire tourner un élevage de moutons de mains de maître. Elles ont de forts caractères  et n'étaient pas prédisposées à s'entendre aussi bien mais elles ont fait front ensemble dans les périodes difficiles. J'ai aimé suivre l'histoire d'Eloïse également, une jeune femme qui s'est trompée dans le choix de son mari et qui va payer cher cette erreur. On attend tout au long du roman qu'elle change de vie mais elle ne va pas forcément exaucer nos vœux. Je dois avouer qu'hormis ces trois femmes, je ne me suis pas  intéressée plus que ça aux autres personnages.
En bref - Vous l'aurez compris, je n'ai pas été transportée par ce roman, qui n'a pas vraiment de défauts (à part le grand nombre de personnages) mais qui ne m'a pas conquise. Le fait de ne pas avoir lu le premier tome a probablement joué dans ce ressenti... Cependant cela ne m'a pas ôté l'envie de lire d'autres romans de l'auteur.

Un jour, Alice, l'Angleterre constatera les prodiges dont se seront révélés capables des hommes et des femmes dont elle pensait pourtant qu'ils ne valaient rien. Nos enfants, puis les enfants de leurs enfants, sauront que pas une seconde nous n'avons baissé les bras.


Rendez-vous sur Hellocoton !