jeudi 25 septembre 2014

L'école de la nuit, T2 de Deborah Harkness - Editions CALMANN-LEVY / ORBIT

Editions Orbit (septembre 2012) 
552 pages
19€90
 
Présentation de l'éditeur:
Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand diana a découvert l'Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.
Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres... en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l'inquiétante École de la nuit.
Avant toute chose, je vous rappelle qu'il s'agit ici de la suite du "Livre Perdu des Sortilèges". La probabilité de trouver des spoilers du premier tome dans ma chronique est assez importante et je conseille donc à ceux qui souhaitent découvrir cette saga, de plutôt consulter mon avis sur le tome 1, ici.
En résumé - Pour échapper à la congrégation, et en apprendre davantage sur les pouvoirs de Diana, Matthew et son épouse font un saut dans le temps afin de revenir à une époque où les sorcières et les possibilités de comprendre la magie sont plus nombreuses. Il se retrouvent alors en Angleterre, en 1590. A cette époque, Matthew était une toute autre personne et Diana va vite découvrir cette nouvelle facette de sa vie passée. Elle va devoir apprendre en peu de temps à se comporter comme une vraie élisabéthaine si elle ne veut pas se faire remarquer dans cette période où la chasse aux sorcières commence à faire rage. Mais comment trouver quelqu'un pour l'aider quand le meilleur moyen pour survivre est de cacher ce qu'elle est? Pour le savoir, il faudra le lire!
Et je vous conseille mille fois de vous lancer dans cette saga si ce n'est déjà fait! J'avais eu un coup de coeur pour le premier tome et celui-ci n'a pas échappé à la règle! Laissez-moi vous en parler un peu...
Un travail de recherche impressionnant - L'auteur est historienne, spécialiste de l'histoire des sciences et de la magie en Europe, on comprend donc son choix de l'alchimie et de la sorcellerie dans son roman. Mais elle ne s'arrête pas à ses domaines de prédilection, et nous régale tout au long de la lecture de nombreuses références historiques, mêlant habilement des personnages historiques réels (Elisabeth I, Shakespeare), à ses personnages de fiction, ainsi que des faits avérés à ceux qu'elle a imaginé pour nous. L'auteur fait de cette histoire un mix entre fiction et histoire, où les deux sont si bien mêlés qu'il est difficile de savoir où commence la fiction. J'ai d'autant plus apprécié tout ce travail que je n'avais à priori aucune connaissance précise de cette époque et des évènements qui ont pu s'y dérouler. Ainsi, en plus d'une histoire passionnante, j'ai pu en apprendre davantage sur la période élisabethaine à travers les yeux de 2 historiennes: Diana et l'auteur! Une part importante a été donné au style vestimentaire, à mon plus grand bonheur. L'auteur a un souci du détail sans égal et j'ai pu parfaitement m'imaginer chacune des tenues de Diana ou de Matthew, ou encore de la reine Elisabeth. 
Un roman à savourer - Comme pour le premier tome, il m'a fallu quelques pages avant de me remettre dans l'atmosphère toute particulière de ce roman. La plume de l'auteur est tellement travaillée, détaillée, que je ne l'apprécie pleinement qu'en prennant le temps de lire chaque mot et de l'intégrer avant de pouvoir continuer. Il m'est arrivé à de nombreuses reprises de m'arrêter pour relire une phrase et m'en imprégner pleinement, m'imaginer la scène, avant de continuer ma lecture. Il ne faut pas, en commençant ce roman, s'attendre à le finir dans la journée, ni même le lendemain. Il est impossible de le "dévorer" en quelques jours, il s'agit là d'une lecture " gastronomique" qu'il faut déguster, apprécier, et digérer lentement avant d'en reprendre une bouchée. J'ai mis 2 semaines pour le terminer, mais comme toujours j'étais partagée entre l'envie d'avancer dans l'histoire et d'en savoir plus, et celle de ne pas arriver à la fin, car je sais qu'il me faut maintenant attendre au moins un an avant de lire la suite.
Une quête à travers l'Europe du XVIème siècle - Diana veut en savoir plus sur ses pouvoirs en tant que sorcière, mais avec Matthew, ils sont encore et toujours en quête de l'Ashmole 782. Pour le retrouver, mais aussi pour répondre aux ordres de la Reine ou du père de Matthew, ils vont parcourir l'Europe, partant de Woodstock pour aller à Londres, en France ou encore à Prague. Chaque déplacement est l'occasion de découvertes, de nouvelles rencontres. Diana en apprend plus sur elle et sur Matthew à chaque rencontre, et nos deux héros s'étoffent de plus en plus. J'ai particulièrement aimé la visite chez Philippe, le père de Matthew, qui va nous permettre de connaître le passé de Matthew et de mieux comprendre certaines de ses réactions. J'ai également trouvé envoûtants les rendez-vous de Diana avec le Coven de sorcières, qui nous font enfin découvrir les pouvoirs de celle-ci.
Des personnages passionnants, puissants, attachants - Que de nouveaux personnages dans ce tome-ci! Il m'a été assez difficile de suivre dans les premiers temps, et j'avoue que même à la fin j'ai eu tendance à confondre certains personnages, parce qu'en plus d'être assez nombreux (et de mon absence de mémoire pour les noms), ils ont presque tous un nom, mais aussi un surnom ou un titre différent qui peut embrouiller par moment. Dans la première partie, il est surtout question des membres de l'école de la nuit, qui, excusez mon inculture, ne m'étaient pas forcément connus, ce qui ne m'a pas facilité la tâche. A partir du moment où Diana et Matthew commencent à voyager, les personnages sont plus faciles à identifier et à retenir. Je retiendrai tout particulièrement Phillipe, le père de Matthew qui, à la mesure d'Ysabeau sa femme, a un caractère épouvantable! C'est un homme de tête, que nul ne doit défier ou contredire. Mais on apprend aussi à découvrir l'homme derrière cette carapace, qui aime profondément son fils et souhaite le meilleur pour lui, et pour Diana. Celle-ci va être très entourée, entre Mary Sidney, comtesse et alchimiste de son temps, qui lui sera d'un grand soutien pour apprendre à vivre à cette époque, les sorcières du coven de Londres etc... Diana va véritablement se révéler dans ce tome, elle, que j'avais trouvée trop " soumise" à Matthew dans le premier tome, va prendre les choses en main et ne plus se laisser imposer les choix de Matthew: leurs décisions seront communes, ou ne seront pas! Matthew va également évoluer, ce retour dans le passé va le confronter à des personnes qu'il ne pensait plus jamais revoir et cela va lui permettre de panser certaines blessures. Mais il va devoir aussi accepter de ne pas faire certaines choses pour ne pas (trop) modifier le passé et donc l'avenir. Leur relation n'en sera que renforcée malgré toutes les difficultés qu'ils vont rencontrer.
En bref - Un nouveau coup de cœur pour ce second tome, qui en plus de me ravir avec les aventures de Diana et Matthew, m'a permis d'en savoir plus sur cette période de l'histoire. Je vais maintenant devoir attendre impatiemment la suite !

Retrouvez le site de la trilogie, ici.
 
Tu as trouvé une femme qui est digne de toi, avec du courage et de l'espoir en quantité, Matthaios.
- Je sais, dit Matthew en me prenant la main.
-Sache aussi ceci: tu es tout aussi digne d'elle. Cesse de regretter ta vie et commence à la vivre.

Rendez-vous sur Hellocoton !