mardi 23 décembre 2014

Les cités des anciens, T2 : les eaux acides de Robin Hobb - Editions J'AI LU



Editions J'ai lu ( janvier 2012)
347 pages
7€70
 
Présentation de l'éditeur:
Le grand jour se profile : Alise comme Thymara vont enfin se trouver face aux dragons, l'une pour assouvir sa soif de connaissances, l'autre pour les conduire, avec un groupe de jeunes gens comme elle, jusqu'à la légendaire cité des Anciens, Kelsingra. Ce qu'elles ignorent, c'est que cette rencontre changera leur existence. Alise, passagère à bord du Mataf dont le rugueux capitaine, Leftrin, ne la laisse pas insensible, va faire un choix qui met en péril sa réputation et son mariage, et détourne son ami et chaperon, Sédric, d'autres plans, bien arrêtés et beaucoup plus profitables. Thymara, elle, par sa fréquentation des autres jeunes gardiens, porteurs des stigmates du désert des Pluies, devra peu à peu remettre en cause les règles qui régissent sa vie depuis sa naissance. Tous affrontent un trajet long et pénible avec les dragons, où ils découvrent leur vraie nature et apprennent à se connaître face à des adversaires qui habitent parfois au fond d'eux-mêmes.

Avant toute chose - Il s'agit d'un tome 2 et même si je fais toujours mon maximum pour ne pas spoiler, mieux vaut ne pas lire cette chronique si vous n'avez pas encore lu le premier tome.
Pour cette même raison, je ne ferais pas de petit résumé personnel, je vous laisse vous référer à celui proposé par l'éditeur.
 
Une suite à la hauteur du premier - J'ai lu le premier tome de cette saga il y a presque deux ans ( mon avis sur le tome 1 ici) et pourtant j'ai retrouvé mes souvenirs dès les premières pages ( sans relire mon avis!!). Les personnages sont tellement forts qu'ils me sont restés en mémoire tout ce temps. J'ai d'ailleurs eu un grand plaisir à les retrouver: je voulais savoir si Alyse pourrait voir les dragons, comme allait se passer le travail de Thymara, si la dragonne allait évoluer etc... et j'ai eu un certain nombre de réponses dans ce tome, mais comme toute bonne saga qui se respecte, j'ai tout autant de questions qui sont apparues en lisant ce deuxième tome, et la fin....ahhhhh, je vous conseille d'avoir la suite à portée de mains sinon vous vous arracherez les cheveux comme moi (surtout que je l'ai fini dans le métro, qu'il me restait une heure de train derrière et que je n'avais pas le tome 3 avec moi ni aucun autre livre d'ailleurs!).
Les chapitres alternent entre le point de vue d'Alyse, de Sédric, du capitaine, de Thymara et de la dragonne Sintara. A plusieurs moments on perçoit la même scène avec des yeux différents et c'est vraiment passionnant. C'est d'ailleurs l'adjectif qui convient à l'ensemble de l'ouvrage. Robin Hobb a un talent tel, qu'elle nous emmène dans son univers en quelques lignes et qu'on n'a plus envie de le quitter!
Comme je l'avais imaginé dans ma dernière chronique, le capitaine Leftrin a pris une place plus importante dans ce tome et il m'est devenu beaucoup plus sympathique. Alyse et Thymara vont se créer une sorte de rivalité pour être dans les bonnes grâces de Sintara, mais individuellement, elles restent des personnages auxquels on ne peut que s'attacher. Elles ont en fait les mêmes faiblesses et probablement les mêmes forces et je pense que la suite de l'histoire en fera de bonnes amies. Par contre, un des personnages est gravement descendu dans mon échelle d'appréciation. Il s'agit de Sédric, qui va se révéler très différent de ce qu'il a laissé paraître jusqu'à maintenant, mais je ne vous en dit pas plus, je vous laisse découvrir.
En bref- Une saga qui m'a conquise, reconquise et qui je l'espère continuera sur cette voix. Je vais vite me procurer le tome 3 pour continuer mon épopée sur le fleuve acide^^.

Ce n'est donc pas seulement la couleur de cette fleur qui te fait penser à moi? C'est le danger qu'elle représente?
-Oui, je crois.
- Dans ce cas, tu peux m'appeler Gueule-de-Ciel.
Rendez-vous sur Hellocoton !