mardi 3 juin 2014

Multiversum de Leonardo Patrignani - Editions GALLIMARD JEUNESSE



Editions Gallimard Jeunesse (mai 2013)
336 pages
15€
Présentation de l'éditeur:
Alex vit en italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu'il existe une infinité d'univers parallèles et que la réalité qui les entoure n'est qu'une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?
En résumé - Depuis quelques mois, Jenny et Alex souffrent des mêmes symptômes: pertes de conscience, convulsions sans que rien ne justifie cet état. Alors que des milliers de kilomètres les séparent, l'un vivant en Italie et l'autre en Australie, ils se retrouvent dans un état de demi-conscience lors de leurs " crises". A ce moment là, ils peuvent se voir et même se parler. Pourtant, ni l'un ni l'autre se sait comment cela est possible et si tout cela est bien réel. Alex décide alors de partir en Australie pour retrouver Jenny, mais ce qu'il va trouver est encore plus fou que tout ce qu'il avait pu imaginer.
Pourquoi ce livre ?- A sa sortie, j'ai vu ce roman sur certains blogs et j'ai complètement craqué pour sa couverture. Je la trouve superbe et elle a suffi à me donner envie de découvrir cette histoire.
Un thème original - Je n'ai jusqu'ici jamais lu de romans qui traitait des multidimensions et même dans les films, je n'ai eu que peu d'expérience avec ce thème, je partais donc un peu à l'inconnu avec ce titre. L'auteur est italien est nous fait découvrir une partie de son pays au travers d'Alex, qui habite Milan. J'ai apprécié que pour une fois, l'intrigue ne se déroule pas dans "LE" pays où tout arrive, les Etats -Unis! Cela fait du bien de partir à la découverte d'autres parties du monde comme ici l'Italie et l'Australie.
Les chapitres s'alternent entre les points de vue de Jenny et d'Alex, nous permettant d'être au plus proche de leur ressenti face à tout ce qui va leur arriver en si peu de temps.
Je dois dire qu'au départ j'étais un peu inquiète de la direction qu'avait pris l'auteur pour son roman, car les "rencontres" des 2 héros étaient accompagnées de graves symptômes  et j'ai crains que, un peu comme dans le film l'effet papillon, cela les rende malade et qu'ils meurent de cela. Je vous rassure, cela ne sera pas le cas (oui je n'aime pas trop les histoires de maladie etc...ça me déprime!). Rapidement, ils vont apprendre à " apprivoiser " leur passage entre les dimensions et à les contrôler, sans effet secondaire sur leur santé.
J'ai apprécié Jenny et Alex, bien qu'au final on n'en sache que peu sur eux. Quelques éléments nous sont apportés ça et là ( surtout vers la fin d'ailleurs) mais leur passé reste assez flou, et l'enchevêtrement des dimensions n'aide pas à y voir clair.
L'auteur a su habilement mener son intrigue, on suit Alex qui va chercher à comprendre ce qui lui arrive et c'est grâce à son ami geek Marco, qu'il va commencer à imaginer la possibilité d'un " multiversum", une multitudes de version d'un même monde, avec les mêmes personnes qui évoluent différemment en fonction des choix faits dans leur dimension. Jenny de son côté est quand même plus passive, elle attend qu'Alex lui donne les informations et ne se pose pas trop de questions,  à part sur sa santé mentale. Je crois que j'ai préféré Alex pour cela justement, et pour tout ce qu'il a vécu durant son enfance dont il n'a aucun souvenir.
La conclusion de l'histoire est originale et je ne m'y attendais pas. Cependant je regrette de ne pas avoir eu plus d'explications sur certains points qui restent flous: qui sont les personnes qui étaient au courant de ce " pouvoir", pourquoi voulaient-ils les tuer, pourquoi eux et seulement eux? Et puis la dernière phrase laisse planer le doute d'une suite, mais étant donné tout le contexte je vois mal comment cela serait possible ( la 4ème de couv' parlant d'un "premier volume", la suite est donc plus que probable).
En bref - Un bon moment de lecture avec ce roman. Il aurait été intéressant que l'auteur fasse des " multiversi" de celui-ci, avec un côté " livre dont on est le héros" où on aurait pu évoluer entre les dimensions en fonction de nos choix ( oui je rêve un peu^^).



En informatique c'était une sorte de prodige. [...] Mais ce qui faisait la différence entre les deux amis, ce n'étaient pas seulement qu'Alex avait cinq ans de mois que Marco. C'étaient les jambes. Celles de Marco étaient restées au fond du ravin.

Rendez-vous sur Hellocoton !