vendredi 25 juillet 2014

Beautiful Bastard (T1) de Christina Lauren - Editions HUGO ROMAN


Editions Hugo Roman (mai 2013)
400 pages 
17€
 
Présentation de l'éditeur:
Beautiful Bastard met en scène les relations tumultueuses de Bennett Ryan, trentenaire arrogant et perfectionniste destiné à reprendre les commandes de la société de média créée par son père, avec sa jeune et superbe assistante, Chloé Mills. Aussi élégant et magnétique qu’odieux et suffisant, Bennett fait preuve d’exigences abusives à l’égard de la volontaire et ambitieuse Chloé, qui s’accroche, prête à tout pour faire sa place dans cette grande entreprise.
A tout ? La perversité de Bennett monte d’un cran quand elle se décline de manière sexuelle. La tension brûlante qui s’installe entre ces deux êtres, qui se désirent autant qu’ils se détestent, croît au fur et à mesure de leurs ébats sexuels et ne manque pas de bouleverser les rapports hiérarchiques et les objectifs professionnels de l’un comme de l’autre.
En résumé - Chloé Mills est en stage depuis plusieurs années dans une boîte de pub importante. Pour cette dernière année, elle est l'assistante de Bennett Ryan, un patron aussi désagréable qu'il est beau, et ce n'est pas peu dire. Jusqu'ici leurs échanges se sont limités à un cadre strictement professionnel, M. Ryan étant avare de compliment ou tout simplement de sympathie. Lorsque Chloé parle de lui, c'est en tant que beautiful bastard, un beau salop, aussi talentueux qu'arrogant. Mais un soir, l'attirance sexuelle qu'ils partagent va prendre le dessus le temps d'une réunion toute particulière. Chloé ne se leurre pas sur la suite de leur relation et n'est pas prête à se laisser faire dans le cadre du travail. Seulement ce qu'ils pensaient n'être qu'un écart d'un soir, va prendre une place importante au sein de leur vie. Comment vont-ils gérer cette relation? Cela pourra - t- il les mener quelque part? Pour le savoir, il faudra le lire^^  
Pourquoi ce livre? - Lorsque j'ai entendu parler du nouveau " sex-seller", j'ai été intriguée mais j'ai eu aussi quelques craintes: lorsqu'un nouveau style rencontre un certain succès, on voit paraître beaucoup d'histoires similaires, plus ou moins bonnes. Et dans les romances érotiques, on voit surtout beaucoup de BDSM grâce (à cause?) à 50 nuances de Grey. Je n'ai pas lu ce dernier qui ne me tente pas, mais j'ai beaucoup aimé Dévoile-moi de Sylvia Day. Le résumé de Beautiful Bastard m'a fait penser à ce dernier et j'ai décidé de me laisser tenter. Je dois dire que la couverture a fini de me convaincre, elle est simple, en noir et blanc avec le titre en couleur, et le visage que l'on commence à voir s'adapte bien à celui que j'ai pu m'imaginer^^.     
Pour la petite histoire... - Avant d'être un roman, Beautiful Bastard était un fanfiction inspirée de Twilight (ne me demandez pas le rapport, je cherche encore...) publiée sur internet sous le nom de " The Office". Le succès rencontré par cette fan fiction a permis aux auteurs Christina et Lauren, de le mettre sous forme de roman et de pouvoir le publier, pour mon plus grand plaisir^^.     
Un style qui m'a conquise - J'ai accroché dès le début avec la plume des auteurs qui est fluide et parfaitement adaptée au style des personnages et au contexte. Elles ont su allier l'humour, le sexe, la romance et un petit jeu de domination au cœur d'une même histoire, et tout cela parfaitement! On alterne le point de vue de Chloé et celui de Bennett tout au long du roman et c'était vraiment agréable de découvrir aussi l'histoire à travers les yeux de l'homme qui la vit.
Des dialogues savoureux - Au départ, j'ai craint de ne pas trouver d'originalité dans cet ouvrage, qui surfe sur la vague du moment, à savoir les livres érotiques grand public. Mais mes doutes se sont envolés dès les premières pages, lorsque j'ai découvert les échanges entre nos deux protagonistes. Les dialogues entre Mlle Mills et M.Ryan (pas trop de familiarité voyons!) sont tout simplement savoureux et ne font que s'améliorer au fil de l'histoire. Au début du roman, ils sont très professionnels, pas forcément aimables car Chloé ne se laisse pas marcher sur les pieds et que Bennett est plus que froid avec elle, mais ils restent "corrects". Par la suite, leur relation ayant pris un tour plus que particulier, leurs échanges vont être beaucoup plus tendancieux et encore plus acerbes, Chloé n'hésitant plus à dire tout haut ce qu'elle pensait tout bas jusque. Tout cela m'a fait beaucoup rire et j'attendais avec impatience ces passages.  
Une adhésion à 100% - Si vous ne l'avez pas encore compris, j'ai complètement adhéré à ce roman. Il possède vraiment tout ce qui compose, selon moi, une bonne romance-érotique. D'ailleurs, côté sexe, j'ai trouvé les scènes bien équilibrées. Il n'y en a ni trop, ni pas assez, tout cela sans aller trop loin. C'est surement aussi pour ça que j'ai aimé cette lecture, ce n'est pas choquant et surtout il n'est pas question de BDSM! Alors oui Chloé n'est pas contre le fait de dominer la situation, et Bennett n'est pas le dernier pour lui donner une fessée mais c'est là le maximum qui est atteint, et c'est parfait pour moi!  
Des personnages forts - Chloé Mills est une superwoman, en dernière année de stage pour son MBA, elle travaille énormément et doit supporter M.Ryan qui n'a rien du patron idéal! Et pourtant elle ne lâche rien, même lorsque leur relation devient plus intime, elle reste professionnelle, efficace mais aussi joueuse lorsqu'elle comprend le pouvoir qu'elle exerce sur Bennett. Celui-ci est, au premier abord, détestable, un vrai beautiful bastard. Mais la suite de l'histoire et surtout les chapitres de son point de vue, nous en apprennent plus sur lui, son ressenti et le pourquoi de ses réactions. Il est extrêmement exigeant, et a l'habitude d'ordonner et qu'on exécute. Sa relation avec Chloé va inverser les rôles et cela va être difficile pour lui de se sentir dépendant de quelqu'un, de ne plus tout gérer. J'ai vraiment aimé ces deux personnages, qui sont au final assez attachants, mais surtout j'ai adoré leur répartie!
En bref - Un coup de cœur pour ce roman, que je vous conseille mille fois si vous aimez ce type de lecture.

Ce type serait parfait s'il consentait à garder la bouche fermée. Un peu de ruban adhésif ferait l'affaire. J'en ai dans un tiroir de mon bureau. Je sors parfois le rouleau pour le caresser, espérant lui offrir un jour le rôle qu'il mérite.

Rendez-vous sur Hellocoton !