jeudi 10 juillet 2014

L'homme idéal...ou presque de Kristan Higgins (Gideon's Cove #1) - Editions MOSAÏC

Editions Mosaïc (juin 2014)
416 pages
19€90

Présentation de l'éditeur:
Si Maggie devait faire la liste de tout ce qui la rend très heureuse dans la vie, ce serait :
— le Joe’s, le restaurant plein de charme qu’elle dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove ;
— une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle elle partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence ;
— un chien qu’elle adore ;
— des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille.
Déjà pas mal, n’est-ce pas ?
Pourtant, si elle en avait le pouvoir, Maggie ajouterait volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux d’elle, qu’elle aimerait aussi à la folie, et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre son amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prêtre de la paroisse, ses blind dates catastrophiques et sa liaison torride avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, elle doute de pouvoir un jour y parvenir…

En résumé - Maggie vit depuis toujours à Gideon's Cove, où elle a repris le restaurant de son grand père. Elle est maintenant à la tête d'un Dinner qui tourne, en compagnie de son chien adoré, et il ne manque à sa vie qu'un homme pour que tout soit idéal. Après avoir rencontré l'homme parfait et découvert qu'il s'agit en fait du prêtre catholique de la ville, elle se lance à corps perdu dans des blind dates plus désastreux les uns que les autres. Mais l'amour n'est jamais là où on l'attend... Et si elle avait déjà rencontré celui qui lui est destiné sans le reconnaître? Pour le savoir, il faudra le lire...
Pourquoi ce livre? - J'ai une seule (mais suffisante) raison pour avoir choisi ce roman: j'ai adoré tous les romans (sauf un c'est vrai) de l'auteur. Donc maintenant, c'est bien simple, dès que je vois son nom, je n'y regarde pas à deux fois et je me retrouve avec un nouveau livre dans ma PAL. Et pour tout vous dire, cette fois encore je n'ai pas été déçue.
Un style que j'adore - J'ai toujours du mal à expliquer ce qui fait que j'aime ou non le style d'un auteur, mais je vais faire de mon mieux. Kristan Higgins a le don de mettre en scène des personnages que l'on ne peut qu'adorer! Elle trouve toujours comment rendre son héroïne attachante mais surtout comment nous impliquer dans son histoire et nous y intéresser. Elle sait nous la rendre sympathique et on n'a alors plus qu'une envie: connaitre la suite de son histoire et savoir comment, et avec qui elle va trouver l'amour!
Une héroïne parfaite, comme toujours - On découvre Maggie, et on ne peut que l'aimer immédiatement et ce, pour de nombreuses raisons. Déjà, elle nous fait rire, pas parce qu'elle est la reine de l'humour, mais parce qu'elle se retrouve toujours dans des situations où (malheureusement pour elle et heureusement pour nous) elle se ridiculise sans le vouloir, et elle nous apparaît alors on ne peut plus "humaine" et donc proche de nous. Et puis on apprend que c'est une jeune femme généreuse, toujours prête à aider sa petite locataire, à rendre service à la communauté, en bref, à faire le bien autour d'elle. Comment pourrait-on ne pas l'aimer? C'est tout bonnement impossible, et puisque nous, lecteurs, l'aimons tant, on veut évidemment qu'elle trouve l'amour pour enfin être heureuse!
Une jolie romance mais pas seulement - Ce qui me plait dans les romans de l'auteur, c'est que l'on a évidemment une jolie histoire d'amour, mais on a surtout une belle histoire tout court. On suit Maggie et toutes ses aventures, mais il y a plein de petites histoires annexes autour, liées à la famille de Maggie ou à ses amis. J'ai particulièrement apprécié tous les moments partagés avec le père Tim, dont elle est éperdument amoureuse.On n'attend alors qu'une chose: qu'il renonce à la prêtrise, ce qui serait une fin idéale mais il y en a plusieurs autres qui s'offrent à nous qui seraient tout aussi "romantiques". Vous les découvrirez à la lecture!
En bref - Une lecture que j'ai dévoré avec une héroïne comme on les aime! Si vous n'avez pas encore de livres pour vos vacances, vous savez maintenant lequel choisir^^.

Il insère sa fourchette à l'intérieur de la pince et se met à trifouiller dedans. Il en retire de haute lutte un gros morceau de chair, le trempe dans le beurre fondu et l'enfourne. Le beurre fondu et le jus de homard lui dégoulinent sur le menton, mais il prend le temps de s'essuyer la bouche. Les probabilités pour que j'aime cet homme jusqu'à la fin de mes jours décroissent à une vitesse fulgurante.

Rendez-vous sur Hellocoton !