mercredi 9 juillet 2014

Presque la mer de Jérôme Attal - Editions HUGO ROMAN

Editions Hugo Roman (mai 2014)
200 pages
16€
Présentation de l'éditeur:

Désert médical : et s’il y avait la mer à Patelin ?
 « L’avantage d’une réunion de crise en période de crise, c’est que c’est juste une réunion ! » Voilà ce que se dit le conseil municipal de Patelin réuni en session extraordinaire. À l’ordre du jour : trouver une idée, un stratagème, pour remplacer le docteur Landreux qui prend sa retraite et attirer un jeune docteur dans leur petit village situé en pleine campagne et reculé de tout.

 Aujourd’hui les jeunes docteurs fraîchement diplômés sont terriblement exigeants sur leur cadre de vie. Qu’à cela ne tienne, le village tout entier va se mobiliser autour d’une idée poétique : faire croire qu’à Patelin il y a la mer. Et que l’on vit toute l’année en maillot de bain.

 À vrai dire, la seule personne à ne pas vouloir jouer le jeu, c’est Louise, la fille du facteur. Elle, depuis son adolescence, elle rêve de quitter Patelin. Elle vient d’ailleurs de faire un aller-retour à Paris, pour participer au casting d’une émission de télé-crochet. Mais l’aventure a tourné court. Et voilà que son retour au village est vécu comme une punition. Mais ça, bien sûr, c’était avant que tout le monde s’emballe pour l’idée de la mer !

Un roman poétique et jubilatoire, qui porte un regard féroce et tendre sur la société d’aujourd’hui.

Un vrai roman de bonne humeur, où l’ironie et la tendresse font ensemble leur premier pas sur la plage !
En résumé - Patelin, un petit village perdu au fin fond de la France se retrouve brusquement sans médecin, le dernier ayant préféré s'installer près de la mer. N'arrivant pas à lui trouver un remplaçant, le maire de Patelin, appuyé par ses habitants, imagine un plan des plus improbables: ils vont amener la mer à Patelin afin de convaincre un jeune médecin de venir chez eux. Ce dernier, faute de trouver la mer, va tomber sous le charme d'une jeune femme, mais celle-ci est trop occupée par ses propres problèmes pour se laisser charmer à son tour. Le subterfuge des habitants va t'il suffisamment fonctionner pour donner envie au docteur de rester? Pour le savoir, il faudra lire^^.
Pourquoi ce livre? - J'apprécie de lire de temps à autre des romans totalement différents de mes lectures habituelles, et souvent, les romans qualifiés de "poétiques" me font passer de jolis moments de lecture. De plus, quand j'ai vu que celui-ci était assez court, je me suis dit que j'avais peu de chances de m'ennuyer ou me lasser, et je me suis laissée tenter. J'ai bien fait car j'ai passé un charmant moment de lecture. 
Une plume légère  - L'auteur nous propose ici un roman tout en fraîcheur, avec un style léger qui rend sa lecture très facile et rapide. Je n'avais jamais lu de romans de l'auteur, mais je me laisserai surement retenter, ne serait-ce que pour profiter de ce petit moment " hors du temps" que j'ai passé avec ce roman.
Un roman loufoque mais charmant - A la lecture du résumé, on se demande comment toute cette histoire va se dérouler: comment vont-ils faire pour amener la mer à Patelin? Je vais vous laisser le découvrir tellement c'est farfelu! Et puis on commence notre lecture, et on découvre que les habitants de cette ville ont une idée précise de la manière de procéder. Alors que du point de vue du lecteur, leurs propositions sont totalement loufoques et improbables dans leurs réalisations, on se rend rapidement compte que les habitants sont on-ne-peut-plus sérieux et surtout qu'ils sont convaincus du succès de cette opération. Et là, on se retrouve face à un choix: soit on rentre dans cette histoire, on essayant nous aussi de croire à leurs idées, soit on s'en détache totalement et on ne peut alors accrocher à la lecture. De mon côté j'ai choisi de les suivre dans leurs idées folles et finalement c'est plutôt agréable de se laisser rêver de temps à autre, de croire que l'envie et la conviction de ces habitants sont suffisantes pour faire vivre leur projet et surtout pour le mener à bien.
C'est un roman plein d'optimisme et de bonne humeur, il a un côté naïf prononcé qui ne peut que nous faire rêver nous aussi et il est forcément difficile de ne pas apprécier notre lecture.
Des personnages rêveurs et attachants- Le point fort du roman tient évidemment dans ses personnages. Entre le maire de Patelin, prêt à tout pour offrir un médecin à son village, même aux stratagèmes les plus tordus, le jeune médecin, qui est tellement heureux de son nouveau poste et surtout de sa rencontre avec Louise qu'il en oublie d'aller voir la mer, le facteur qui s'inquiète pour sa belle-fille et qui est très touchant, etc... tous les personnages ont un petit quelque chose de spécial. Bien que vivants dans un village perdu, ils ont tous de l'ambition pour eux et pour Patelin. Seule Louise souhaite autre chose, et projette d'aller vivre sur Paris. Malheureusement ce qu'elle va y trouver va anéantir ses rêves et le retour dans son village de rêveurs va être assez difficile. Heureusement notre jeune médecin a une ordonnance toute particulière pour elle qui est susceptible de soigner les cœurs brisés. On ne peut qu'apprécier la compagnie de ces personnages qui donnent toute sa saveur à ce roman.
En bref - Un roman tout en fraîcheur et en naïveté, bienvenu dans notre monde si cynique! 


Ensuite, quand il ouvrit la porte qui séparait son bureau de la salle d'attente, il découvrit Paco assis à côté de la jeune femme qu'il avait aperçue la veille en levant les yeux dans la nuit étoilée. C'était Louise, la fille d'Elisabeth. Elle était encore plus belle que dans l'émotion qui l'avait saisi hier soir. Elle donnait corps à l'émotion. Littéralement. 


Lettre A au challenge:

Rendez-vous sur Hellocoton !