lundi 4 janvier 2016

La fille qui cherchait son chien ( et trouva l'amour) de Meg Donohue - Editions MOSAIC

Editions Mosaïc (novembre 2015)
320 pages
13€90
Présentation de l'éditeur:
Une jolie psy qui ne tourne pas rond et qui a perdu l’amour. Une ado qui parcourt inlassablement les rues de la ville à la recherche de son chien. Un garçon amoureux en secret qui la suit. Une famille un brin bancale. Un séduisant célibataire qui fuit les sentiments…
Dans ce roman décalé et rafraîchissant, où bat le cœur de San Francisco, Meg Donohue brosse une galerie de portraits drôles et attachants où chaque personnage, toujours relié aux autres, cherche son chien à sa manière : avec nostalgie, avec passion, avec vulnérabilité… et finit par se trouver lui-même et rencontrer l’amour.

En résumé

Maggie est thérapeute, spécialisée dans le deuil des animaux. Installée depuis peu à San Francisco, elle souffre d'une terrible agoraphobie (entre autre) depuis que son propre chien Toby est mort. Quand elle reçoit Anya, envoyée par son frère pour faire le deuil de son chien Billy disparu depuis plusieurs semaines, qui passe ses journées à le chercher dans la ville, elle est en difficulté pour aider cette patiente. Comment va t'elle pouvoir l'aider si elle ne peut pas sortir de chez elle? Pour le savoir, il faudra le lire!

Pourquoi ce livre?

Plusieurs choses m'ont attiré dans ce roman (mais pas la couleur verte de la couverture en tout cas!), en particulier le fait de découvrir une héroïne qui est psychologue ça change un peu, et tout le contexte autour des chiens, qui promettaient de l'originalité. Je dois dire que côté originalité, je n'ai pas été déçue, malgré tout, je n'ai pas accroché plus que ça à cette histoire, sans vraiment savoir pourquoi...

Une histoire originale mais qui ne m'a pas conquise

Maggie est une thérapeute, spécialisée dans le deuil des animaux de compagnie, et elle participe également activement dans une association qui recueille et replace des chiens abandonnés. C'est une passionnée des animaux mais qui a malheureusement perdu son chien il y a quelques mois. Depuis, elle a développée une angoisse à l'idée de sortir de chez elle, qui l’empêche de dépasser son portail depuis plus de 3 mois. Ce contexte est original, personnellement je n'avais jamais lu d'histoire de ce genre et c'est toujours rafraîchissant de changer de style.
Elle fait la connaissance d'Anya et décide de se lancer dans sa propre thérapie afin d'être une bonne thérapeute pour Anya. Là encore, même si les choses sont un peu faciles, le fait de se surpasser pour aider son prochain est plutôt un beau message.
La suite du roman est consacrée à la recherche de Billy, le chien d'Anya et à tout ce qui va se jouer entre les différents personnages: l'amitié entre Anya et Maggie, l'amour entre Maggie et Henry, les relations fraternelles entre Anya et ses frères etc...
En écrivant ma chronique, je vois tous les éléments positifs de ce roman, et j'ai du mal à trouver ce qui ne m'a pas plu, car finalement, il n'y a rien en particulier qui m'a déplu. Je n'ai pas eu de difficultés dans ma lecture, mais je n'ai simplement pas été emportée par cette histoire, je m'attendais peut être à plus de romance...

En bref

Un roman sans grand défaut, et avec même pas mal de qualités, mais qui n'a pas fait effet sur moi.


Rendez-vous sur Hellocoton !