mardi 12 juillet 2016

L'invocateur, livre 1: le novice de Taran Matharu - Editions HACHETTE

Editions Hachette (mars 2016)
352 pages
18€
Présentation de l'éditeur:
Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.
Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.
Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…


Quelle bonne surprise que ce roman! 
J'aime beaucoup la fantasy et la couverture de ce titre m'a donné envie de le découvrir (je la trouve très réussie d'ailleurs, et fidèle au roman ce qui est un gros point positif pour moi).
On y suit Fletcher, un jeune garçon qui se découvre un don pour l'invocation des démons. Accompagné par son petit démon, Ignatius, il va intégrer une école pour devenir un mage-guerrier. Mais rien ne le préparait à cette vie dont il a tout à apprendre, surtout quand on lui met des bâtons dans les roues.

L'univers proposé par l'auteur reprend des classiques de la Fantasy avec les différentes espèces: orcs, elfs, nains et humains. Les lecteurs habitués à la fantasy ne seront pas dépaysés mais une originalité est ajoutée avec l'apport des démons. Ces démons se rapprochent des "daemon" de la saga " A la croisée des mondes" (que j'avais adoré) car ce sont des sortes d'animaux, qui sont liés à celui qui les invoque. Chaque race à des particularités que l'on découvre au fil de l'histoire.

Les personnages sont attachants, particulièrement Fletcher qui est notre héros. Il n'a pas eu une vie facile mais il s'est forgé un caractère qui lui permet de résister aux difficultés rencontrées. Son lien avec Ignatius le renforce et personnellement j'adore cette idée d'être lié à un autre être, de partager ses émotions, ses pensées etc..
Enfin, la " scolarité" de Fletcher à l'académie Vocans m'a fait beaucoup pensé à Poudlard, avec les professeurs, sympas ou carrément antipathiques, et les différents cours pour apprendre à des sorts, des invocations, développer ses pouvoirs etc... Je vous rassure les similitudes s'arrêtent là, ce n'est pas vraiment "ressemblant" mais c'est plutôt l'ambiance du roman qui donne cette impression.

Pour moi, ce roman est un bon mélange de l'ambiance d'Harry Potter, de Warcraft, d'à la croisée des mondes mais pas seulement. L'auteur a su créer son propre univers porté par des personnages attachants pour mon plus grand plaisir.
Vivement la suite!

Rendez-vous sur Hellocoton !