mardi 6 mai 2014

Secrets et préjugés d'Anne Barton - Editions MOSAÏC


Editions Mosaïc (janvier 2014)
384 pages
19€90
Présentation de l'éditeur:
Londres, 1815
Couturière dans une boutique de mode de Bond Street, Annabelle accomplit son rêve. Là, au milieu des taffetas, des satins, des soies et des dentelles, elle crée des robes uniques pour les élégantes de la haute société. Mais le rêve s’arrête hélas chaque soir quand elle quitte son travail… Trop pauvre pour payer les soins dont sa mère malade a besoin, Annabelle a en effet cruellement besoin d’argent. A tel point qu’elle n’a pas trouvé d’autre solution (au prix d’un petit arrangement avec la morale) que de faire chanter de riches Londoniens, en utilisant les secrets inavouables et les potins sulfureux échangés à mi-voix par les clientes, dans l’intimité du salon d’essayage. De toute façon, pour sauver sa mère, Annabelle extorquerait des fonds à l’archevêque lui-même ! Jusqu’au jour où le séduisant duc de Huntford la démasque. Terrifiée, Annabelle l’écoute alors exiger d’elle qu’elle mette ses talents de couturière à son service, en confectionnant une garde-robe complète pour ses deux jeunes sœurs. Elle restera sa captive, chez lui, tant qu’elle n’aura pas terminé. A ce prix seulement, il acceptera de ne pas la dénoncer.

En résumé - Annabelle est une couturière de talent qui confectionne des robes aussi belles les unes que les autres pour le tout Londres. Son salaire est suffisant pour la faire vivre mais malheureusement elle doit également subvenir aux besoins de sa soeur et de sa mère malade. Le traitement de cette dernière étant très couteux, elle a du se résoudre à se servir des potins qu'elle surprend à la boutique de mode pour faire chanter les riches bourgeois de Londres et ainsi avoir de quoi aider sa mère pour quelques semaines de plus. Alors qu'elle se décide à contrecoeur à renouveler l'expérience du chantage, elle se fait prendre la main dans le sac par celui qui aurait dû être sa victime: le duc d'Huntford. Plutôt que de la dénoncer, celui-ci lui propose un marché: venir chez lui pour réaliser tout un trousseau à ses 2 soeurs et en échange il pourvoira aux besoins de sa famille. Comment Annabelle va t'elle vivre cette sanction? Pour le savoir, il faudra le lire^^.
Pourquoi ce livre?- Je peux clairement et honnêtement dire, que la couverture a suffi à me donner envie de découvrir ce roman. Je suis fan de cette époque, et particulièrement de la mode de cette période, alors le résumé du roman a facilement réussi à confirmer mon envie de le lire.
Une romance parfaitement mise en scène - Dès les premières pages, j'ai été prise par l'histoire d'Annabelle. On comprend vite que les choix qu'elle fait ne sont guidés que par l'amour qu'elle porte à sa mère et qu'elle n'a d'autre choix que de faire chanter quelques riches personnes. En même temps, personnellement, je n'ai pas eu pitié de ses derniers. Les moeurs de l'époque étant faites de tellement de faux-semblants liés aux classes sociales que quelques pièces de moins dans leur bourse ne représentent rien pour ces derniers alors qu'ils sont si importants pour Annabelle. On la découvre dans son métier de couturière qu'elle apprécie beaucoup et dans lequel elle est reconnue. Malheureusement elle n'est qu'une employée et traitée comme tel par les ladies qui fréquentent la boutique: elle est insignifiante pour elles et se comporte comme telle, toujours discrète, cachée par ses grosses lunettes et son bonnet informe. Annabelle est un personnage auquel je me suis rapidement attachée pour toutes ses facettes: elle est une bonne couturière, une bonne fille et soeur, elle sait rester à la place qui lui est attribuée par la société lorsqu'il le faut mais n'est pas pour autant quelqu'un d'effacé dans sa vie quotidienne. Elle ne manquera pas de tenir tête au duc, et possède une volonté de fer quand il s'agit de prendre soin des autres.
Sa première rencontre avec le duc se passe dans la boutique et alors que tout le monde la traite de façon insignifiante, il est le seul à lui prouver sa considération, en quelques mots. Quand il découvre qu'elle a voulu le faire chanter, il est dans une rage folle mais face à ses explications il ne peut que lui donner une seconde chance. Dès lors, leur relation devient une sorte de jeu de pouvoir: il ordonne et elle exécute. Enfin c'est ce qu'il aimerait mais l'obéissance d'Annabelle se limite à son travail et tout ce qui la concerne elle, en tant que femme, n'est pas soumis aux mêmes règles. Et quoi de plus tentant que quelqu'un qui résiste...
J'ai suivi avec plaisirs tous les rebondissements de la relation entre le duc et Annabelle, et j'ai particulièrement apprécié la fin, qui fait très " conte de fées".
En bref-  J'ai passé un très bon moment de lecture (une fois commencé, je ne voulais plus le lâcher). C'est une romance qui remplit à 100% son cahier des charges.


La vérité c'est qu'il l'avait admirée dès le premier matin où il l'avait rencontrée. Il l'avait désirée depuis le soir où elle avait trébuchée et était tombée dans ses bras. Elle était intelligente, fière, belle et loyale. Une combinaison fichtrement excitante.


Lettre B au challenge:



Rendez-vous sur Hellocoton !