vendredi 12 décembre 2014

L'âme de l'empereur de Brandon Sanderson - Editions LE LIVRE DE POCHE

Editions Le livre de poche ( octobre 2014)
216 pages
6€10
Présentation de l'éditeur:
La jeune Shai a été arrêtée alors qu’elle tentait de voler le Sceptre de Lune de l’Empereur. Mais au lieu d’être exécutée, ses geôliers concluent avec elle un marché : l’Empereur, resté inconscient après une tentative d’assassinat ratée, a besoin d’une nouvelle âme. Or, Shai est une jeune Forgeuse, une étrangère qui possède la capacité magique de modifier le passé d’un objet, et donc d’altérer le présent. Le destin de l’Empire repose sur une tâche impossible : comment forger le simulacre d’une âme qui serait meilleur que l’âme elle-même ? Shai doit agir vite si elle veut échapper au complot néfaste de ceux qui l’ont capturée.

En résumé - Shaï est une faussaire, elle sait falsifier des objets et même des caractéristiques humaines, et dans cet empire, il s'agit d'un crime. Alors quand elle est arrêtée pour avoir tenté de voler une oeuvre de l'empereur et de la remplacer par une de ses falsifications, elle ne donne pas cher de son avenir. Mais l'empereur a été attaqué, et Shaï est la seule à qui peut être confiée une mission si importante: elle doit forger une nouvelle âme à l'empereur, afin que personne ne sache jamais que le " vrai " n'est plus. Pour cela elle ne dispose que de 98 jours, alors qu'il faut des années d'habitude pour réaliser ce type de travail. Va t'elle mener à bien sa mission? Pourra t'elle quitter sa prison dorée? Pour le savoir, il faudra le lire!
Pourquoi ce livre - J'ai découvert l'auteur avec sa saga " Fils des brumes" et bien que j'avais mis un moment à rentrer dans l'histoire et me faire au style de l'auteur, j'ai été emportée par la suite par le talent de celui-ci pour créer un univers unique dans lequel on est complètement immergé. Alors, quand j'ai vu cette nouvelle parution, j'ai tout de suite eu envie de le découvrir. Et j'ai passé un très bon moment de lecture!
Une plume reconnaissable - L'auteur possède un style tellement unique, que dès les premières pages, j'ai retrouvé la plume que j'avais appris à apprécier dans Fils des brumes. C'est tellement agréable de suivre les lignes de cet auteur qui nous propose, une fois encore, une histoire des plus originales. C'est typiquement le genre d'auteur pour lequel je me demande " mais où va t'il chercher tout ça?, et cela signe pour moi, un roman de qualité.
Un univers qui nous transporte - Ce roman est assez court (216 pages) et l'auteur n'a pas le temps de planter le décor avant de se lancer dans l'histoire. Il a donc pris le parti de nous plonger immédiatement au cœur de l'intrigue, et c'est au fil des pages, des détails qu'il nous donne à observer, que l'on apprend à connaître cet univers si spécial. On y découvre un empire dont l'empereur a été blessé et n'est plus vraiment " présent ". Il peut bouger mais son esprit est comme vide et ne peut gouverner ainsi. Pour maintenir le pouvoir en place, les arbitres de l'empereur n'ont qu'une solution: remplacer l'âme de l'empereur. Pour cela ils demandent à Shaï, une faussaire, de créer une falsification de son âme afin que personne ne connaisse jamais les conséquences de l'attaque de l'empereur. Enfin, ils ne lui demandent pas, ils négocient sa liberté contre ce travail. Shaï se lance donc dans cette mission, partagée entre l'envie de s'enfuir pour être sûre de rester en vie, et celle de terminer la falsification de l'âme de l'empereur comme un défi personnel et tout le long du roman elle va osciller d'un côté puis de l'autre.
Cette notion de falsification, au centre de cette histoire, est totalement passionnante. Entre magie et science de l'observation et de l'analyse, on découvre toutes les possibilités de la falsification, qui peut changer ce qu'est une personne, un objet ou une matière en quelque chose de différent, en retraçant son histoire et modifiant celle-ci. C'est difficile à vous expliquer, mais en lisant le roman, vous comprendrez tout!
En bref - Une histoire des plus originales, avec laquelle vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, c'est le roman idéal pour découvrir si son style vous convient.


Chaque personne était pareille à un puzzle. C'était ainsi que Tao, son premier formateur en Falsification, lui avait expliqué les choses. Un Faussaire n'était pas un simple arnaqueur ou escroc. C'était un artiste qui peignait à l'aide de la perception humaine.
Rendez-vous sur Hellocoton !