vendredi 27 mars 2015

The book of Ivy, T1 de Amy Engel - Editions LUMEN

Editions Lumen (mars 2015)
341 pages
15€
Présentation de l'éditeur:
Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? 

En résumé - Dans cette version des USA, le peuple est partagé entre les descendants des 2 familles qui se sont affrontées il y a des décennies. Afin de conserver un semblant de paix, chaque année sont arrangés des mariages qui mixent les deux groupes. Cette année, c'est le tour d'Ivy d'accomplir ce rituel, et pas avec n'importe qui puisqu'elle est destinée au fils du Président actuel. Mais sa mission ne se limite pas à ce mariage arrangé, depuis toujours elle a été élevée pour être celle qui tuera Bishop et renversera le pouvoir. Mais une fois mariés, Bishop se révèle bien différent de ce qu'on lui a toujours fait croire et sa mission va se compliquer d'autant plus. Qui croire de sa famille ou de son mari? Pourra t'elle faire ce qu'on attend d'elle? Pour le savoir, il faudra le lire!
Pourquoi ce livre? - J'ai découvert ce roman pour la première fois lors de la soirée de présentation des éditions Lumen dont je vous avais parlé, et après avoir entendu le résumé, je savais que je le lirais dès sa sortie. C'est ma première lecture des éditions Lumen et je dois dire que c'est une très bonne première expérience, que je renouvellerai dès que possible.
Une plume juste - Cela fait un moment que je ne lis plus de Young adult, car j'avais l'impression de toujours lire le même type d'histoire, et souvent avec un style trop jeunesse pour moi. Pourtant à la présentation de The book of Ivy, j'ai eu envie de retenter l'aventure et je ne le regrette pas. En effet, je ne me suis pas ennuyée un instant pendant ma lecture, accrochée à l'histoire dès les premières pages. Je l'ai d'ailleurs dévoré, ouvert le lundi et terminé le lendemain, j'avais toujours envie d'en savoir plus. L'auteur a su m'attacher à Ivy et à cet univers, avec un style juste, sans facilités dans l'histoire.
Une dystopie parfaitement menée - J'ai apprécié le réalisme de cette dystopie, qui nous présente un monde qui s'est reconstruit comme il a pu suite à une guerre nucléaire. Deux camps se sont affrontés et un seul à gagner, celui des Lattimer. Depuis, les dirigeants ont choisi un système qu'ils imaginent être le meilleur pour la survie de leur peuple. On découvre dans un premier temps ce fonctionnement avec les yeux d'Ivy, qui appartient au camp opposé et qui a donc toujours vécu dans le refus de ce gouvernement et des lois qu'il a imposées, comme les mariages arrangés par exemple. On la soutient et nous aussi on ne peut que refuser ce système. Puis elle se marie avec Bishop, fils du président Lattimer et elle se trouve confrontée à une vie totalement différente de ce qu'elle s'imaginait. Bishop n'est pas un fils à papa qui suit les idées de son père, il a ses propres convictions et accepte et même invite Ivy à exprimer les siennes. Au travers de leurs échanges, le lecteur suit le même parcours qu'Ivy, qui ouvre son esprit à une meilleure compréhension des enjeux de chacun, et surtout à une vision moins manichéenne de ce fonctionnement. 
Une héroïne attachante - Ivy est extrêmement touchante et je vous mets au défi de ne pas vous y attacher. Lorsqu'on fait sa connaissance au début du roman, on a affaire à une jeune femme modelée par sa famille, qui n' a toujours connu qu'un seul point de vue et surtout n'a jamais pu faire part du sien. Mais alors que ce mariage était une contrainte de plus à ses yeux, elle va, dans sa relation avec Bishop, apprendre enfin à se connaitre. Bishop va lui donner l'espace dont elle a besoin, tant spatial que relationnel, lui laissant faire ce qu'elle veut, dire ce qu'elle a envie mais surtout il va l'aider à réfléchir sur ce monde dans lequel ils vivent, afin qu'elles puissent en découvrir les enjeux avec sa propre vision des choses et non pas à travers le point de vue de son père. Elle va vivre un véritable conflit de loyauté entre sa famille de toujours et celui qui est sa famille maintenant et on est aussi troublée qu'elle par ces révélations. Ivy qui a été élevée à faire des choses pour les autres va enfin prendre ses propres décisions et cela ne sera pas sans conséquence...
La fin de ce premier tome est inattendue et nous met l'eau à la bouche en attendant la suite!
En bref - Un roman  à dévorer, une héroïne à laquelle s'attacher mais une attente du prochain tome trop difficile! A découvrir absolument!


S'il fallait que je me marie, je voulais épouser une fille que ça m’intéressait de connaitre. Tu es facile à déchiffrer, Ivy, mais ton livre est compliqué. Voilà pourquoi je t'ai choisie à la place de ta sœur.


Rendez-vous sur Hellocoton !