vendredi 8 janvier 2016

Le voyage chez les yeux-pâles de Philippe Brassart - Editions MICHEL LAFON

Editions Michel Lafon (novembre 2015)
362 pages
17€95
Présentation de l'éditeur:
1827. Six Indiens osages venus de leur Missouri natal débarquent au Havre avec armes, plumes et bagages. Ils veulent voir comment vivent ceux qu'ils nomment les " Yeux-Pâles ". L'accueil est délirant : on s'arrache les " sauvages " – quatre guerriers et deux femmes. Les voilà à Rouen, et à Paris où le roi Charles X les reçoit. Ils sont exhibés dans les théâtres, des artistes font leur portrait, les gazettes ne parlent que d'eux. Puis la France se lasse de ces visiteurs du Nouveau Monde. Abandonnés, les malheureux vont alors errer durant des mois dans une Europe dont le développement fébrile les déroute. Jusqu'à Montauban, où ils trouveront un soutien inespéré. Pourront-ils jamais revoir la terre de leurs ancêtres ? Comme celle de la Vénus Hottentote quelques années avant eux, l'histoire bouleversante de ces Indiens fait partie de ces récits qui marquent à jamais.

En résumé

Au 19ème siècle, un groupe d'indiens Osages, menés par des personnes avides, font le voyage jusqu’en France. Pour les indiens, c'est l'occasion de rencontrer le roi, leur " grand père blanc", les français ont tendance à les considérer comme des bêtes de foire, et pour leur interprète et celui qui a organisé le voyage, ils sont uniquement un moyen de gagner de l'argent facilement! Partis pour découvrir le monde, ils vont se retrouver livrés à eux-mêmes dans un monde qui leur est étranger. A travers la France, l'Allemagne et les pays voisins, les Osages vont parcourir l'Europe avec le seul espoir de retourner un jour chez eux. Pourront ils de nouveau traverser " le grand lac salé"? Pour le savoir, il faudra le lire!

Pourquoi ce livre?

J'aime beaucoup les romans historiques, qui permettent d'en apprendre plus sur l'histoire du monde à travers le plaisir de la lecture. Je ne connais pas grand chose de l'histoire des Indiens, et le fait que cette histoire se déroule en grande partie en France m'a poussée à lire ce roman, qui remplit parfaitement sa mission.

Un roman inspiré de faits réels

L'auteur est journaliste et on sent un vrai travail de recherche derrière l'écriture de ce roman qui est très détaillé, avec des personnages célèbres, des citations, des peintures ou livres qui existent vraiment et qui sont remis dans le contexte de cette époque et du voyage de ces indiens. C'est typiquement le genre de détails qui agrémentent ma lecture et me donnent envie d'en savoir plus, je suis donc allée voir de quel tableau il était question à tel moment, de quel personnage célèbre il s'agit à tel autre moment etc...on en apprend davantage que"seulement" l'histoire des Osages, on découvre l'ambiance de l'époque, le mode de vie etc. On comprend que finalement, ce qui est arrivé aux Osages, cette exhibition publique comme des bêtes de foire, est le début de cette période " freak show" où l'on fait de l'argent sur la différence des gens: le handicap, les physiques différents, les cultures différentes ...
Si on découvre que, heureusement pour le sort de l'humanité, les Osages ont quand même eu la possibilité de rencontrer de " bonnes " personnes, on est tout de même attristé par leur histoire dont il ressort beaucoup de malheur pour eux.

Une histoire intéressante mais...

J'ai vraiment apprécié le fond de l'histoire et le fait d'avoir une vue si complète de l'ensemble de leur voyage. Je ne peux pourtant pas dire que j'ai été prise par ma lecture et cela est, à mon avis, surtout dû au style d'écriture qui ne m'a pas convaincue. J'ai trouvé certaines longueurs, particulièrement dans les conversations entre les différents protagonistes, qui n'apportent rien à l'histoire à part de la lourdeur et pas assez de rythme, ce qui, au fil de la lecture, m'a lassée.
Malgré cela, impossible d'arrêter la lecture avant la fin car je voulais absolument savoir comment s'est terminé leur voyage! J'ai été tiraillé pendant toute ma lecture par ce sentiment ambivalent. Finalement je ne regrette pas d'avoir été au bout de ma lecture même si cela n'a pas toujours été facile.

En bref

Un fond passionnant mais une forme qui ne m'a pas convaincue.


Que le monde des yeux pâles est agité, faisait remarquer Petit Chef. ils ne prennent jamais de repos? ils ne restent pas le soir devant leur maison pour fumer, rire, parler?
Rendez-vous sur Hellocoton !