mercredi 6 juillet 2016

Le jardin d'hiver de Frédérique de Keyser - Editions PYGMALION

Editions Pygmalion (novembre 2015)
608 pages
17€
Présentation de l'éditeur:
"J'étais à la recherche de la poésie du brouillard qui transforme les choses, de la poésie de la nuit qui transforme la ville, la poésie du temps qui transforme les êtres..." Photographe de presse indépendant de profession, photographe en toutes circonstances, Sophia n'est jamais très loin de son objectif. Malheureusement, faire reconnaître son talent n'est pas facile. Consacrant tout son temps à son travail et à sa passion, elle ne fréquente personne en dehors de sa meilleure amie, Annette. Alors, lorsque le célèbre Sam Nahash, écrivain mystérieux que personne n'a jamais pu voir, la convoque, elle est plus qu'étonnée. Et cette invitation n'est pas la seule surprise qu'il lui réserve...


J'ai été très attirée par ce titre lors de sa sortie grâce à la promesse de revisiter le conte de La Belle et la Bête sous un versant plus moderne et érotique. Le livre en tant qu'objet donne sa touche de mystère à l'ensemble avec sa couverture quasiment toute noire. Cela m'a intriguée et donnée d'autant plus envie de me lancer dans cette lecture. Ce que j'ai fait un matin, et le soir même, j'abandonnais cette lecture après une centaine de pages lues. 

On débute l'histoire en faisant la connaissance de l’héroïne Sophia, une photographe qui semble avoir un certain talent mais qui n'a toujours pas trouvé quelqu'un qui exposerait ou publierait ses photos. On la découvre surtout sous le versant de sa passion sur la photo, ce qui l'amène à faire la connaissance de Sam. Sam est quelqu'un de connu mais je n'ai pas bien compris quel métier il exerçait clairement. C'est un personnage mystérieux, qui nous est présenté à demi-mots, et l'on sent les secrets qui l'entourent sans arriver à savoir de quoi il s'agit. Il vit en compagnie de Shax, qui pourrait être son ami ou une sorte de majordome. J'ai abandonné ma lecture peu après la rencontre organisée entre Sophia et Sam, qui a fini de me convaincre que ce roman n'était pas pour moi. C'était le moment que j'attendais pour me décider sur la suite de ma lecture et malheureusement cela n'a fait que confirmer ma première impression. J'ai trouvé que tout était " too much" et la personnalité de Sam a fini de me refroidir...

Pourtant, l'auteur a une belle plume, on sent le travail qui est derrière chaque phrase car l'ensemble est joliment écrit, comme calligraphié. Chaque mot est choisi avec précision et on ne peut que saluer son travail. Cependant c'est cette qualité qui en fait un défaut pour moi, car j'ai trouvé l'ensemble "trop". Trop long, trop détaillé, trop descriptif. On dit souvent que le mieux est l'ennemi du bien et c'est vraiment ce que j'ai ressenti ici. Si, dans les débuts, j'ai pu apprécier la qualité de son écriture, au fil des pages, je me suis lassée de la longueur de ces descriptions. Le summum a été atteint au moment de la rencontre des 2 personnages principaux, où leurs échanges verbaux tiennent en 10 lignes, et leurs pensées entre chaque échange tient sur une page minimum... on n'a qu'une envie, que cela avance, et malheureusement toutes ces descriptions, pensées profondes m'ont définitivement perdues...
En bref, un roman dont un peu saluer la qualité d'écriture mais qui n'aura pas su me convaincre. Amateurs de longues introspections, foncez!

Rendez-vous sur Hellocoton !